Accueil > Au Conseil communal > Projets de délibérations > Téléphérique : unanimité au Conseil communal

Projet de délibération

Téléphérique : unanimité au Conseil communal

À l’initiative de VEGA, le texte suivant a été adopté, ce 26 septembre 2016 par le Conseil communal de Liège.

Considérant qu’une réflexion est aujourd’hui menée sur les enjeux de mobilité entourant l’hôpital de la Citadelle, par l’intercommunale du CHR elle-même et par le gouvernement wallon ;

Considérant que la plus grande partie des milliers d’usagers quotidiens de l’hôpital vient de la Ville et que la très grande majorité de ceux-ci sont en mesure de se déplacer par leurs propres moyens ;

Considérant que le quartier de Sainte-Walburge connait aujourd’hui un engorgement lié à l’entrée de nombreux véhicules en ville ainsi qu’à l’activité de l’hôpital ;

Considérant que cette situation n’est pas sans conséquences importantes sur les riverains des voiries permettant l’accès vers la ville, notamment la rue Sainte-Walburge, la rue de Campine, la Montagne Sainte-Walburge ou la rue Hocheporte ;

Considérant qu’un report modal significatif vers le transport public et les modes doux est dès lors souhaitable ;

Considérant que celui-ci, en réduisant l’engorgement du quartier, contribuera à faciliter l’accès à l’hôpital pour les véhicules d’urgence et pour les personnes qui ne peuvent se déplacer sans un véhicule individuel ;

Considérant que celui-ci passera notamment par une meilleure intermodalité et une meilleure connexion aux modes de transport structurants et notamment au rail et, demain, au tram ;

Considérant que la SNCB annonce des évolutions positives dans le dossier du Réseau express liégeois (REL) et que, dans ce cadre, la réouverture d’un point d’arrêt place Vivegnis est espérée ;

Considérant que de nombreux exemples internationaux ont démontré la pertinence du câble pour le transport des personnes lorsqu’un obstacle naturel doit être franchi ;

Considérant dès lors qu’une liaison entre le fond de vallée, l’hôpital et le futur P+R de Vottem pourrait constitue une hypothèse qui doit être étudiée ;

Considérant qu’une telle liaison pourrait favoriser l’usage du vélo, en permettant aux habitants du plateau de remonter chez eux de façon aisée ;

Considérant encore que cette liaison pourrait présenter un intérêt touristique important pour la Ville ;

Considérant enfin que celle liaison pourrait, le cas échéant, contribuer au développement d’une offre de logistique urbaine, évitant l’entrée en ville de nombreux camions ;

Le Conseil communal : Souhaite que la possibilité de réaliser un téléphérique entre le fond de vallée, la Citadelle et Vottem fasse l’objet d’une étude circonstanciée — et soit examinée dans le cadre d’études portant sur la mobilité autour du site de la Citadelle ; Demande au gouvernement wallon d’envisager cette hypothèse dans ses projets pour le quartier, notamment dans le cadre du dossier des « routes de l’emploi » ; Souhaite que la Ville et le CHR réfléchissent ensemble à une mise en œuvre par phases, commençant par une liaison entre le fond de vallée et la Citadelle, fondée sur un cofinancement Ville-Région wallonne-CHR, sachant que cette liaison est aussi moins coûteuse que la liaison entre la Citadelle et Vottem ; Mandate le Collège pour transmettre cette demande au gouvernement ; Mandate ses représentants au sein de l’intercommunale CHR pour demander que le téléphérique fasse partie de toute étude future relative à la mobilité autour du site de la Citadelle.