Accueil > Au Conseil communal > Questions écrites > Tarifs du théâtre de Liège

Question écrite

Tarifs du théâtre de Liège

Une question écrite que je viens d’adresser au Collège communal.

Monsieur le bourgmestre,

Je n’ignore pas que le Théâtre de Liège est une entité indépendante de la Ville et que c’est à son Conseil d’administration qu’il revient de prendre les décisions qui le concernent.

Je pense cependant qu’en tant qu’un de ses principaux soutiens institutionnels, la Ville de Liège a des raisons de s’intéresser non seulement à l’usage qui est fait de l’argent qu’elle octroie au théâtre, mais également au fait que cet argent puisse bénéficier au plus grand nombre de nos concitoyens.

Je souhaiterais dès lors savoir : Si la Ville dispose d’éléments d’information précis concernant l’assistance au théâtre. Je pense en particulier au taux de remplissage des spectacles programmés depuis le début de la saison, à la proportion des spectateurs qui payent effectivement leur place ou à la moyenne d’âge des abonnés. À défaut, pourriez-vous faire en sorte de les obtenir ? Et me communiquer ces éléments ? Si l’augmentation des tarifs observée cette saison par rapport aux précédentes a fait l’objet d’une concertation avec la Ville. Et, à défaut, si la Ville a fait de cette question un élément de la discussion menée avec le théâtre dans le cadre du soutien qu’elle lui apporte. Si les invitations sont réservées à un usage protocolaire ou si certaines d’entre elles sont aussi utilisées pour inviter au théâtre des personnes suivant des processus dits de réinsertion (alphabétisation, demandeurs d’emplois…) ou des bénéficiaires de CPAS, dont un certain nombre pourraient, de cette manière, aller au théâtre pour la première fois de leur vie (et sans avoir à subir la stigmatisation que certaines formes de réduction tarifaire particulièrement inquisitrices leur imposent) ? Si, à la lumière de ces éléments, la Ville pourrait envisager de proposer au théâtre de revoir sa politique tarifaire, notamment dans le but de rendre le théâtre plus accessible qu’il ne l’est aujourd’hui à nos nombreux concitoyens pour qui débourser jusqu’à 30 EUR par personne (tarif plein) pour voir un spectacle est tout simplement inimaginable. Le tarif réduit allant jusqu’à 15 EUR par ticket pour les moins de 25 ans, les étudiants et demandeurs d’emploi est lui aussi hors de portée d’une partie non négligeable du public visé (et le dispositif « Article 27 » ne concerne quant à lui qu’un très petit nombre de personnes). Je note que le prix des billets au Théâtre national , à Bruxelles, ne dépasse pas 19 EUR. Si je souhaite que les grandes institutions culturelles fassent tout pour se rendre accessibles à tous les publics, je suis convaincu que des mesures simples à mettre en œuvre pourraient déjà améliorer fortement la situation, par exemple que la vente à tarif très réduit, dans le quart d’heure qui précède le début d’une pièce, des places restées invendues.

En vous remerciant pour l’attention que vous aurez portée à la présente, je vous prie d’agréer, Monsieur le bourgmestre, l’expression de mes sentiments distingués.

François Schreuer

 

Les derniers articles publiés sur le site