Accueil > Interventions > Le blog > Débat sur le tram au Conseil communal liégeois

Blog

Débat sur le tram au Conseil communal liégeois

<http://despommesetdespoires.agora.e...>

Alors que le dossier du tram ressemble de plus en plus à un mauvais feuilleton (par la médiocrité du projet, l’acharnement du ministre et de ses conseillers à fermer la porte à toute amélioration puis, dernièrement, la polémique budgétaire lancée par André Antoine), alors aussi que les voix sont de plus en plus nombreuses à réclamer un tracé plus urbain, plus maillé, passant aussi en rive droite (tout dernièrement les CCATM de Liège et Herstal et le CCCQ après l’ACTP , le GTF , la CSC, IEW , entre autres ), le Conseil communal de Liège , réuni ce lundi 28 novembre, a vu se tenir quelques échanges sur le sujet. On est encore loin du grand débat sur les options fondamentales, permettant à chacun de connaître le positionnement précis de toutes les forces politiques, réclamé depuis des lunes et qui n’aura probablement jamais lieu, ou alors quand tout sera décidé. N’empêche, c’est déjà ça...

Le groupe MR, par les voix de Diana Nikolic et Christine Defraigne , s’est (enfin) décidé à jouer son rôle d’opposition dans ce dossier, pointant du doigt l’opacité des procédures de décision, dénonçant la mainmise des « technocrates de Namur » (entendez : la SRWT ) sur le dossier, s’inquiétant du respect des échéances et rappelant même que le tram ne dessert pas la rive droite et que son tracé est loin de maximiser le nombre de personnes desservies (eh oui ).

Habilement, le bourgmestre, s’abstenant de répondre immédiatement, a passé la parole à la cheffe de groupe d’Ecolo, dont on se demande si elle est à la tête de l’opposition communale ou si elle est la porte-parole du ministre wallon de la mobilité. Comme on pouvait le craindre, elle a justifié le tracé retenu et défendu la position de son ministre. Un peu plus tard, elle a cependant demandé qu’un débat ait lieu au Conseil communal pour savoir si le tracé « correspond aux besoins de la ville » (sic).

Le bourgmestre — alias « The Big Mamamouchi » — lui a (évidemment) demandé, semi-hilare, si c’était la position d’Ecolo qu’elle exprimait là (on se le demande encore en écrivant ces lignes), avant de pontifier deux minutes sur la nécessité d’un projet supra-communal et de conclure, dans un fauteuil, en affirmant (espérant ?) qu’une décision serait prise avant la fin de l’année, ce qui n’empêchait pas la cheffe de groupe Ecolo de se féliciter sur Twitter d’avoir obtenu un débat dont on se demande bien (quand il va se tenir et surtout) à quoi il doit servir si elle estime par ailleurs , à l’instar de son ministre, que le tracé ne doit plus bouger.

Sources : observations personnelles, Le Soir en ligne , revue de presse de tramliege.be .

 

Les derniers articles publiés sur le site