Accueil > Au Conseil communal > Pétition pour des repas sans pesticides dans les crèches et les écoles de la (...)

Pétition pour des repas sans pesticides dans les crèches et les écoles de la Ville de Liège

C’est peu dire que la réponse de l’échevin Stassart à notre interpellation du mois dernier nous a peu satisfaits.

Nous venons donc de lancer une pétition pour demander qu’on bannisse définitivement les pesticides des repas servis aux enfants dans les crèches et les écoles.

Nous avons reçu le soutien de conseillers communaux de presque tous les autres groupes du Conseil : Mehmet Aydogdu (PS), Laurence Cuipers (CDH), Quentin Le Bussy (Ecolo) et Sophie Lecron (PTB). Nous les remercions vivement.

Ci-dessous le texte de la pétition, qui peut être signée ici.

Monsieur l’échevin,

Le glyphosate est le pesticide le plus utilisé dans le monde. Employé en agriculture depuis les années ’70, il a fallu attendre 2015 pour que, à la suite de dizaines d’études scientifiques, la dangerosité de cette molécule soit reconnue par l’Organisation mondiale de la santé, qui l’a classé parmi les « cancérogènes probables ».

Depuis 40 ans, l’usage de ce pesticide a sans aucun doute causé des dégâts considérables à la santé d’innombrables être humains. Il continue pourtant à être utilisé dans l’agriculture, en Europe et en Belgique, au même titre que d’autres substances dangereuses.

Monsieur l’échevin, nous ne voulons pas que nos enfants servent de cobayes à l’industrie chimique. Nous ne voulons pas non plus que les agriculteurs mettent leur santé en grave danger en manipulant de tels produits.

Nous souhaitons donc que les autorités publiques tiennent désormais compte de ces menaces clairement identifiées pour la santé.

C’est pourquoi nous vous demandons de prendre toutes les mesures adéquates afin de diminuer drastiquement voire de supprimer purement et simplement l’utilisation de pesticides dans la production des denrées entrant dans la composition des repas qui sont servis chaque jour dans les crèches et les écoles de la Ville de Liège.

Nous sommes convaincus que des solutions existent, au plan local, pour développer une filière de production alimentaire respectueuse de la santé humaine et de l’environnement à un coût raisonnable. Nous vous demandons de ne pas balayer d’un revers de la manche cette demande mais d’en explorer avec nous les conditions de possibilité.

Nous vous remercions, Monsieur l’échevin, pour l’attention que vous réserverez à la présente.

 

Les derniers articles publiés sur le site