Accueil > Au Conseil communal > Questions écrites > Quelle continuité cyclo-pédestre entre la passerelle « La Belle Liégeoise » et (...)

Question écrite

Quelle continuité cyclo-pédestre entre la passerelle « La Belle Liégeoise » et la gare des Guillemins ?

Monsieur le bourgmestre,

Ce lundi 2 mai 2016 est un beau jour pour la Ville de Liège : nous inaugurons en effet ce matin la nouvelle passerelle liégeoise , qui va permettre aux piétons et aux cyclistes de rejoindre la gare des Guillemins depuis la rive droite de la Meuse ; ou aux habitants du quartier de Fragnée-Blonden d’accéder plus facilement au parc de la Boverie et donc de disposer enfin d’un espace vert facilement accessible.

Une question me taraude cependant. Elle concerne la continuité des itinéraires que piétons et cyclistes pourront emprunter, dans les années à venir, notamment rejoindre la gare depuis cette nouvelle passerelle désormais ouverte à leur passage. Bien sûr, ils peuvent passer par la rue Paradis ou par le nouvel axe formé par les rues de Fragnée, Gol et Bovy. Vous conviendrez cependant avec moi que ces cheminements sont nettement moins confortables et attractifs que ne le sera la future esplanade.

Or l’aménagement de cette esplanade était prévu dans le cadre des travaux du tram (et financé sur cette enveloppe). Avec les retards pris par le dossier, la question se pose à présent de l’état dans lequel le site va demeurer pendant les 5, 6, 7 années (sinon plus) à venir.

Va-t-on laisser cette esplanade dans l’état d’un chantier ou d’une friche ?

La Ville dispose-t-elle au contraire de solutions pour réaliser un aménagement provisoire ou définitif des lieux ?

Au vu de la responsabilité de la Région wallonne dans cette regrettable situation ; au vu aussi du caractère extrêmement sensible de cette esplanade, tant pour la mobilité douce que pour l’image de la ville (sans parler du respect dû aux habitants du quartier, qui viennent d’endurer une vingtaine d’années de travaux), l’autorité communale ne serait-elle pas fondée à demander au gouvernement régional de faire un geste permettant de réaliser cet aménagement dans les meilleurs délais ?

Dans tous les cas, je suggère que, dans l’attente d’une solution pérenne, le site soit égalisé, ensemencé de graminées — ainsi que l’idée avait déjà été lancée voici près de 10 ans par la conseillère Veronica Cremasco —, qu’on y trace un cheminement cycle-pédestre dans un revêtement hydrocarboné (sans oublier de sécuriser la traversée de la voirie reliant la rue de Fragnée à la rue Paradis, actuellement assez dangereuse pour les usagers faibles) et que l’ensemble soit ouvert au public le plus rapidement possible. Nul doute que les Liégeoises et les Liégeois vous en seraient reconnaissant.

J’ajoute encore qu’une question similaire se pose Avenue Blonden où les cheminements cyclo-pédestres, provisoirement aménagés en terre, sont impraticables en cas de pluie. La réalisation définitive de ces allées était, là aussi, prévue dans le cadre du tram. J’aimerais savoir si vous avez déjà pris des contacts avec la Région wallonne, gestionnaire de cette voirie, pour évoquer ce problème et identifier une possible solution dans des délais raisonnables ?

Je vous remercie pour les réponses que vous voudrez bien me faire à ces questions. En l’attente de vous lire, je vous prie de recevoir, Monsieur le bourgmestre, mes salutations très respectueuses.

François Schreuer

Conseiller communal de la Ville de Liège

 

Les derniers articles publiés sur le site