Accueil > Interventions > Le blog > Holding communal : premiers retours

Blog

Holding communal : premiers retours

La presse de ce jour (notamment La DH , Le Soir ou La Libre Belgique) se fait l’écho du communiqué publié hier concernant le holding communal.

Dans La Meuse (ci-contre), on trouve une réplique du bourgmestre de Liège, Willy Demeyer. J’avoue que je suis sidéré par les contre-arguments qu’il avance. Il est d’abord faux de dire que tous les partis ont voté la recapitalisation du holding. À Liège, Ecolo s’est abstenu. Et plus d’une centaine de communes ont refusé de souscrire à cette augmentation de capital – en dépit de la pression considérable qui était exercée par les différents gouvernements en faveur de celle-ci. Les éléments dont nous disposons aujourd’hui montrent que la confiance des communes a vraisemblablement été abusée, que la décision de mettre de l’argent dans le holding a été prise sur base d’informations douteuses. Invoquer la cohérence que l’on devrait avoir avec la décision prise à l’époque est donc une manière de nier ce qui a été mis au grand jour par la commission parlementaire . Que le Crédit communal puis Dexia aient rapporté de l’argent aux communes pendant des années ne justifie évidemment en aucune manière les faits qui se sont produits par la suite, à savoir l’injection de centaines de millions d’euros dans le grand trou noir de Dexia, en pleine connaissance de cause du fait que cet acte par lui seul impliquait l’incapacité à court-terme du holding à assumer les engagements qu’il venait pourtant de prendre à l’égard des communes.

Bref : l’intérêt des pouvoirs locaux a bel et bien été très gravement lésé. Veiller aujourd’hui à prendre toutes les dispositions nécessaires – ne serait-ce que le conseil d’avocats spécialisés, pour commencer – pour le défendre ne devrait à mon estime pas faire discussion un instant.

Manifestement, du côté du PS, c’est malheureusement plus compliqué que cela…

 

Les derniers articles publiés sur le site