Accueil > Interventions > Le blog > Holding communal : que sont les intérêts de la Ville de Liège devenus (...)

Blog

Holding communal : que sont les intérêts de la Ville de Liège devenus ?

Ce lundi 17 juin, je dépose avec Bénédicte Heindrichs, cheffe de groupe Ecolo au Conseil communal, une proposition de délibération à l’ordre du jour du prochain Conseil communal demandant la consultation d’un représentant en justice et, sur cette base, le dépôt d’une requête en intervention volontaire par la Ville de Liège dans le cadre de la liquidation du Holding communal. L’objectif est d’évaluer – et de réparer dans la mesure du possible – le dommage subi par la Ville du fait de la responsabilité du Holding, de ses administrateurs et de ses réviseurs.

En effet, en septembre 2009, en pleine tempête Dexia, le Conseil communal de la Ville de Liège – à l’instar de bon nombre d’autres communes – a décidé de souscrire à une augmentation de capital dans le Holding communal, pour un montant de près de 12 millions d’euros. Suite aux débâcles consécutives de Dexia et du Holding, cependant, la Ville de Liège, qui devait compter pour dix années sur un dividende annuel de 1.039.469 d’euros pour le rendement de cet investissement… a finalement dû en acter purement et simplement la perte.

La Ville de Liège devra désormais attendre la fin de la procédure de liquidation du Holding pour savoir ce que tout ceci coûtera aux Liégeoises et aux Liégeois.

Entre-temps, de novembre 2011 à mars 2012, une Commission spéciale de la Chambre des Représentants a interrogé de nombreux témoins, et notamment le président et le délégué à la gestion journalière du Holding. Avec VEGA, nous avons constaté que les rapports de cette commission soulèvent d’importantes interrogations quant au manque de clairvoyance et irrégularités répétées dans la valorisation des actifs du Holding, ainsi que des doutes importants quant à la qualité des analyses réalisées par le Conseil d’administration et les réviseurs du Holding.

Sur base des rapports de la Commission, d’ailleurs, la Ville d’Andenne, au motif que le Conseil d’administration a présenté dans le cadre de cette augmentation de capital, des prévisions bien trop optimistes pour convaincre les actionnaires de participer à celle-ci, l’a jugée irrégulière et a décidé d’entamer une procédure en responsabilité contre les administrateurs du Holding. La Ville de Schaerbeek et de Linkebeek, ont entamé de leur côté une procédure similaire contre le Holding.

Il semble assez évident que les procédures en responsabilité engagées, concertées avec des avocats et décidées par des autorités communales, ne sont pas dénuées de fondement. Avec VEGA, nous considérons dès lors qu’il serait de bonne administration que la Ville de Liège se prononce elle-même quant à l’opportunité d’une telle action en justice.

Le groupe Ecolo, sollicité pour apporter son soutien à cette initiative, a répondu favorablement. Je suis donc très heureux de vous annoncer que nous défendrons ensemble cette proposition, lundi prochain, au Conseil communal.

 

Les derniers articles publiés sur le site